Comment arriver
Fermer
Contact

VZW Quartier Dansaert ASBL
Rue Antoine Dansaertstraat 182
1000 Bruxelles
Belgique

info@downtowndansaert.be
www.downtowndansaert.be

Abonnez-vous à notre newsletter
Suivez-nous
Facebook
Instagram
Connecter
Facebook
Instagram
Menu

Evénements à venir

Joachim Caffonnette Trio

26.05.2018

Antoine Dansaertstraat 6

Evénements à venir

Vernissage Vera Stoefs at Le Renc'art

24.05.2018

Papenvest 15

Evénements à venir

Rapha Brussels - Pop-Up Opening Party

18.05.2018

Dansaertstraat 90

Evénements à venir

Nocturne Get Up Stand Up

17.05.2018

Henegouwenkaai 41

Evénements à venir

Dansaert Brut \ Charity Auction

17.05.2018

Antoine Dansaertstraat

Evénements à venir

Myriam Hornard at Vetro Brussels

26.04.2018-18.06.2018

Vlaamsesteenweg 30

Valérie Berckmans
11/07/2017
People----
Valérie Berckmans

Nom: Valérie Berckmans
Profession: Créateur de mode
Habite à: Rue Van Artevelde 8

Présent dans le quartier Dansaert depuis...

2006

Qu'est-ce que vous vendez dans votre magasin?

Avec mon associée Meyrueis De Bruyn, nous avons une boutique-atelier, où nous dessinons notre propre collection, du prêt-à-porter féminin, et quelques pièces pour enfant. Le style est graphique et minimaliste, tout en étant féminin, égayé ça et là de détails particuliers… Nous produisons à Bruxelles et en France, en utilisant une majorité de cotons bios et de matières recyclées.

Nous proposons aussi une sélection de marques belges et françaises qui complètent la collection : Aymara, pour leurs pulls et cardigans de haute qualité, Atelier Content, pour ses chaussures à la fois féminines et portables, Géraldine Bertrand, pour ses écharpes et ses bonnets graphiques et Bonne Maison, pour leurs chaussettes super stylées…

Pourquoi avez-vous choisi Dansaert pour démarrer une entreprise?

Dansaert reste le quartier des créateurs, même si la rue Antoine Dansaert elle-même est aujourd’hui plutôt bordée de chaînes internationales… C’est à présent plutôt dans les rues adjacentes que l’on trouve la majorité des boutiques indépendantes qui font l’intérêt du quartier. Chaque rue a son ambiance propre et particulière et il y a une belle dynamique d’ensemble qui attire un public varié. En 2006, je n’ai pas hésité longtemps quant à la localisation de ma boutique !

Qu'aimez-vous le plus dans votre travail?

La variété et la liberté.

En tant qu’indépendantes aux commandes de la boutique et de la collection, mon associée et moi, nous sommes de véritables femmes-orchestres, et c’est passionnant. Nous gérons à la fois le dessin de la collection, la mise au point des prototypes, les choix de couleurs et de matières, la mise en production dans les ateliers de confection bruxellois et français, le suivi de cette production, les achats des autres collections, le styling de la boutique, le contact avec la clientèle, mais aussi la communication, les shootings photo, l’administration, etc…

Chaque jour et chaque saison apporte son lot de surprises et de nouveautés. De plus,  nous sommes totalement libres de donner la direction que nous voulons à la collection et à la boutique ou de lancer de nouveaux projets…Récemment, par exemple, nous nous sommes penchées sur le concept ‘zéro-déchet’ et avons développé une série de produits en parallèle à la collection femme pour utiliser un maximum les chutes de production (modèles enfants, badges, ronds démaquillants lavables, etc…). Nous sommes contentes du résultat et allons développer à l’avenir cette dimension de façon systématique.

Les échanges avec nos clientes sont aussi une partie très agréable de notre travail : leur feedback direct, leurs suggestions et leurs façons de voir les choses et le monde sont très précieux pour nous !

Si vous avez un moment libre, où pouvons-nous vous trouver dans le quartier?

Pour un lunch, chez Jour de Fête, pour un brunch au Chicago, pour un apéro au Laboureur ou au Lava Café, pour un verre sur le toit du Beursschouwburg lors des beaux jours… 

Comment voyez-vous l'avenir de votre magasin?

Nous désirons continuer à pouvoir travailler de la même façon, sans devoir se plier au stress du calendrier de la mode, sur le même mode confidentiel, humain, éthique et écologique qu’aujourd’hui.

Nous sommes confiantes en l’avenir, car nous croyons sincèrement qu’en cette époque de standardisation de l’offre commerciale et de développement frénétique de la consommation, notamment dans des shoppings malls impersonnels de périphérie, de plus en plus de gens ont la volonté de consommer moins mais mieux, dans des boutiques locales, indépendantes et qui proposent des produits qui ont un véritable supplément d’âme, pas une énième manipulation d’image par des experts en marketing... De ce point de vue, le quartier Dansaert, à l’instar d’autres quartiers ‘vivants’ du centre-ville,  a beaucoup à offrir !

Quels rêves avez-vous pour le quartier Dansaert?

Nous voici à la question de mon cheval de bataille favori de ces deux dernières années ;-)

J’aimerais que le quartier Dansaert continue d’attirer des artistes, des artisans, des stylistes, qu’il reste un symbole de foisonnement créatif et d’initiatives innovantes,…

J’aimerais aussi un quartier Dansaert ‘apaisé’, pour reprendre les mots de la Ville de Bruxelles, leur fausse promesse au moment de la mise en place du piétonnier…

Je rêve d’un plan de mobilité efficace, qui permettrait un mix équilibré entre les différents moyens de transports, une accessibilité optimale : que l’on puisse s’y balader par tout, le nez en l’air, comme dans un village, car le quartier a beaucoup d’aspects qui font penser à un village…mais est actuellement abîmé par des zones d’autoroutes urbaines…

C’est le grand défi actuel de beaucoup de villes européennes, et je rêve que Bruxelles puisse le relever avec brio…Nous continuons de demander et de faire pression sur les autorités pour qu’ils se penchent sérieusement sur le problème et rendent possible une meilleure qualité de vie pour notre quartier qui a un potentiel extraordinaire qui ne demande qu’à se réaliser…

Avec l'aimable soutien
de nos partenaires:
KBC BXL - La Ville - De Stad